Aller au contenu

La prise de films radiologiques complémentaires (même préparation que la mammographie de dépistage) : mammographies supplémentaires permettant de mieux préciser la nature de la lésion. Si vos seins sont sensibles, demandez à passer la mammographie (si c'est le type d'examen qui vous est recommandé) dans les dix jours après le début de vos menstruations ou lorsque vos seins sont moins sensibles :

Agrandissements:
il s'agit d'images mammographiques qui sont grossies deux fois. Elles sont obtenues de façon similaire aux autres films de dépistage, mais permettent au radiologiste de voir plus nettement la structure des tissus et les bordures des anomalies, souvent des microcalcifications;
Compression (aussi appelée « spot ») :
toutes les mammographies doivent être faites avec une compression. Dans ce cas-ci particulièrement, il s'agit d'une compression faite sur une partie du sein seulement. En compressant une partie spécifique du sein, la pression est augmentée à cet endroit précis, ce qui permet au radiologiste de mieux visualiser les bordures des anomalies. Des zones qui semblent anormales à la mammographie de dépistage apparaissent souvent comme normales lors de la compression. Les vraies anomalies ainsi que leurs bordures apparaissent aussi de façon plus évidente à la compression;
Vue du décolleté :
est utilisée beaucoup plus rarement, pour voir la portion de tissu mammaire située entre les deux seins. Pour visualiser le plus de tissu possible à ce niveau, les deux seins sont placés en même temps sur la plaque de l'appareil;
Déroulement de la mammographie avec incidences supplémentaires :
même procédure que pour la mammographie de dépistage.